Retour 

Harold Ambellan avait découvert la France en pleine barbarie – soldat de la Navy, il a participé au débarquement en Normandie de juin 1944 -, puis avait adopté le Midi, et Arles en particulier depuis 1979, parce qu'il y sentait plus qu'ailleurs la culture humaniste classique dont il s'est toujours réclamé, quels que soient les courants esthétiques qu'il a traversés.

Enfant de la grande dépression des années 30 aux Etats-Unis puis en Europe, il avait partagé les difficultés des artistes et créateurs de son pays.

Pour ses amis, il entonnait parfois les balades des routards américains qu'il connaissait par coeur. Harold a exposé à New York, Chicago, Rome, Paris..., et à Arles qui lui a consacré une rétrospective en 2001 à l'Espace Van-Gogh






 Retour